Si votre projet est d’installer chez vous des panneaux solaires, vous êtes au bon endroit pour connaître toutes les aides de l’État pour panneaux solaires en 2024.
En effet, l’Etat a un programme pour les travaux de rénovation énergétique, mais en matière de solaire et photovoltaïque, c’est assez maigre et limité. Toutefois, il existe aujourd’hui certaines aides qui peuvent vous aider dans cette installation. Êtes vous éligibles ? Si oui, auxquelles ?

Découvrez toutes les aides existantes ainsi que leurs critères d’éligibilité dans notre guide 2024 ?

Combien coûte l’installation d’un panneau solaire ?

Vous vous demandez sûrement combien ça coûte d’installer des panneaux solaires, n’est-ce pas ? Eh bien, ne cherchez plus, on est là pour vous donner une réponse claire et précise ! 

Ainsi, le coût total de l’installation d’un système solaire peut varier en fonction de plusieurs facteurs. C’est-à-dire :

    • De la taille du système,
    • De la qualité des équipements utilisés,
    • Du type de panneaux solaires que vous choisissez,
    • Des particularités de votre toit,
    • Et bien sûr des frais d’installation et de main-d’œuvre.
Faites la simulation

Estimez depuis notre site internet directement le coût et la rentabilité de vos futurs panneaux solaires.

Estimer

En termes de chiffres, comptez :

    • entre 3000 et 8000€ pour un chauffe-eau solaire individuel,
    • entre 3000 et 15000€ pour une installation de panneaux photovoltaïques,
    • entre 13 000€ et 15 000€ pour une installation solaire hybride,
    • entre 13 000 € et 20 000 € pour un système solaire combiné.

Maintenant, c’est vrai que ça peut sembler un peu flou, mais voici le truc : même si l’investissement initial peut être conséquent, il faut voir les choses sur le long terme. En effet, l’énergie solaire vous permet de réaliser de belles économies. Comment ? Tout d’abord, grâce à l’autoconsommation qui vous fait produire votre propre électricité, ce qui fait qu’en général, on peut aujourd’hui obtenir une rentabilité entre 5 et 10 ans pour une durée de vie de 30 ans de l’installation.

 aides de l’État pour panneaux solaires en 2023 maison installation

Mais ce n’est pas tout ! En produisant votre propre électricité, vous réduisez considérablement votre facture d’électricité

Fini les montants qui font mal au portefeuille. Et comme vous devenez moins dépendants des fournisseurs d’énergie traditionnels, vous êtes moins affectés par les hausses de prix. Le gros avantage avec les panneaux solaires, c’est que vos économies sur le long terme peuvent compenser largement le coût initial de l’installation

Voilà, vous savez tout sur le coût d’installation d’un panneau solaire. Gardez en tête que c’est un investissement, mais ça vaut vraiment le coup sur le long terme. En plus de faire des économies, vous participez activement à la transition énergétique et vous faites un geste pour l’environnement.

Enfin, si vous voulez une estimation personnalisée pour votre propre installation solaire, n’hésitez pas à nous contacter. Notre équipe d’experts est là pour répondre à toutes vos questions et vous accompagner dans votre projet solaire.

Choisissez Sunethic

Entourez vous d’experts des panneaux solaires avec Sunethic, nous sommes à votre disposition pour répondre à vos questions.

Nous découvrir

Les subventions : un soutien financier direct

L’État et certaines collectivités territoriales proposent des subventions pour encourager l’adoption de l’énergie solaire. Ces subventions peuvent varier en fonction de votre lieu de résidence et des politiques mises en place au niveau local. 

Par exemple, le département de l’Essonne a mis en place la prime « éco-logis 91 ». Elles peuvent couvrir une partie significative du coût total de votre installation de panneaux solaires, réduisant ainsi votre investissement initial.

À noter que les conditions pour ces primes locales sont propres à chacune. Il vous faudra visiter le site internet de celle-ci.

Les prêts à taux réduit : faciliter le financement de votre projet

Pour faciliter l’accès au financement, des organismes et institutions financières proposent des prêts à taux réduit. En effet, ces prêts sont spécifiquement conçus pour les projets d’énergies renouvelables, y compris les installations de panneaux solaires.

Ils vous permettent de bénéficier de conditions de remboursement avantageuses, contribuant ainsi à rendre votre projet plus abordable.

Jusqu’en fin 2023, vous pouvez bénéficier de l’éco-prêt.
Le prêt écologique à taux zéro (Eco-PTZ) constitue une aide financière précieuse pour les particuliers souhaitant entreprendre des travaux de rénovation énergétique. Ainsi, cette initiative permet d’obtenir un prêt d’un montant allant de 7 000 € (minimum) à 30 000 € (pour la réalisation de trois travaux éligibles), en fonction de la nature des travaux entrepris.

Enfin, pour en savoir plus sur ce type de prêt, rendez vous sur le site de Ministère de la Transition écologique.

Les conditions d’éligibilité

Afin de pouvoir obtenir un prêt à taux réduit pour votre installation de panneaux solaires, voici quelques conditions à respecter :

    • Les travaux doivent être réaliser sur votre résidence principale
    • L’habitation doit avoir été construite avant l’année 1990
    • Le but de l’installation doit être de produire de la chaleur (panneaux solaires thermiques/aérovoltaïques)
    • Les panneaux classiques photovoltaïques ne sont donc pas éligibles.
    • Les travaux doivent être réalisés par une entreprise certifiée RGE.

La prime à l’autoconsommation

L’autoconsommation solaire présente de nombreux avantages : 

    • Premièrement, elle permet aux propriétaires de réduire leur facture d’électricité en diminuant leur dépendance vis-à-vis du réseau électrique traditionnel.
    • En produisant leur propre énergie propre, les particuliers contribuent à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et à la préservation de l’environnement.

Pour ça, l’État met en place une prime à l’autoconsommation photovoltaique (ou prime d’investissement).

Au 1er trimestre 2023 les montants de la prime étaient les suivants :

    • 500 €/kWc pour les installations inférieures ou égales à 3 kWc 
    • 370 €/kWc pour les installations entre 3 et 9 kWc 
    • 210 €/kWc pour les installations entre 9 et 36 kWc 
    • 110 € pour les installations entre 36 et 100 kWc

Ainsi, pour connaître plus en détails les conditions d’éligibilité de cette aide, rendez vous sur Legifrance.

Les conditions d’éligibilité

Pour bénéficier de la prime liée à l’installation de panneaux solaires, certaines conditions doivent être remplies selon l’arrêté tarifaire du 9 mai 2017 ;

    • Votre installation solaire doit être compatible avec un compteur communicant (Linky par exemple), ainsi qu’avec le réseau national Enedis. Cela facilitera la mesure de votre consommation d’électricité, et la revente de l’excédent d’énergie généré. Attention, si vous souhaitez bénéficier de la prime, optez pour l’autoconsommation.

    • Faites appel à un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

    • Les panneaux solaires photovoltaïques doivent être installés sur un toit en respectant plusieurs critères techniques spécifiques. Ils doivent être installés en parallèle à la toiture, sur une toiture plate ou et en qualité d’allèges, bardages, brise-soleil, garde-corps, ombrières, pergolas ou mur-rideau.

La prime est applicable uniquement aux installations d’une puissance inférieure à 100 kWc.

L’Obligation d’Achat

Grâce à l’Obligation d’Achat, vous avez la garantie de vendre ce surplus d’électricité à un acheteur (généralement EDF) à un prix fixe (fixé par la loi). Cependant, ce prix est établi par arrêté et peut être sujet à des évolutions. Le contrat d’achat est valable 20 ans et devient effectif dès que votre installation PV est raccordée et mise en service.

Il est important de noter que le tarif de vente diffère en fonction de votre mode de fonctionnement, que ce soit l’autoconsommation avec revente du surplus ou la revente totale.

Au premier trimestre 2023, les prix, si vous choisissiez de revendre l’intégralité de votre production, sont les suivants :

    • Pour une installation inférieure à 3 kWc : 0,2349 €
    • Pour une installation entre 3 et 9 kWc : 0,1996 €
    • Pour une installation entre 9 et 36 kWc : 0,1430 €
    • Pour une installation entre 36 et 100 kWc : 0,1243 €

Cependant, si vous décidiez de vendre uniquement le surplus d’électricité à EDF après l’autoconsommation, ce qui est aujourd’hui, le cas le plus fréquent,  ils étaient de :

    • Pour une installation inférieure à 3 kWc : 0,1313 €
    • Pour une installation entre 3 et 9 kWc : 0,1313 €
    • Pour une installation entre 9 et 36 kWc : 0,7880 €
    • Pour une installation entre 36 et 100 kWc : 0,7880 €

Les conditions d’éligibilité

Seules deux conditions sont à respecter afin de bénéficier de le l’EDF OA :

    • Votre installateur photovoltaïque doit avoir le label RGE (comme pour la prime d’autoconsommation)
    • La puissance de votre installation doit être inférieure à 100 kWc
    • Vous devez avoir posé les panneaux à plus de 1,80 m du sol sur un toit en général

La TVA à taux réduit

La législation concernant la transition énergétique pour la croissance verte a instauré des mesures fiscales favorables, notamment une réduction de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA). Cette initiative facilite l’achat et l’installation d’équipements visant à économiser l’énergie ou à produire de l’électricité verte.

Les conditions d’éligibilité

Si vous avez : 

    • Une installation photovoltaïque en autoconsommation connectée au réseau électrique
    • Avec une puissance est inférieure ou égale à 3 kWc
    • Installée par un professionnel RGE

✅Vous pouvez bénéficier d’un taux de TVA réduit de 10 %. Attention, comme évoqué, seul un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) doit réaliser les travaux.

Si vous avez : 

    • Des panneaux thermiques ou les pompes à chaleur

✅ Vous pouvez profiter d’un taux de TVA réduit de 5,5 %. Ces équipements sont considérés comme des travaux de rénovation énergétique, ouvrant ainsi droit à cette mesure avantageuse.

MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov » est une aide financière mise en place par l’État français pour encourager les propriétaires à entreprendre des travaux de rénovation énergétique, y compris l’installation de panneaux solaires.

Lancée en 2020, cette mesure a été étendue en 2021 et continue d’être accessible en 2023.

En effet, le fonctionnement de « MaPrimeRénov » repose sur un principe simple : les particuliers peuvent bénéficier d’un soutien financier direct de la part de l’État pour financer une partie des coûts liés à leurs travaux de rénovation énergétique, dont l’installation de panneaux solaires.

Les conditions d’éligibilité

L’aide MaPrimeRénov’ n’est versée que pour l’installation de deux types de panneaux solaires :

    • Les panneaux solaires thermiques, qui produisent de l’eau chaude sanitaire.
    • Les panneaux solaires hybrides, qui produisent de l’électricité et de l’eau chaude sanitaire.

Également, depuis le 1er janvier 2022, voici les nouvelles conditions d’éligibilité pour cette aide :

    • L’ancienneté du logement doit être de 15 ans minimum.
    • Le logement doit être occupé au titre de résidence principale pendant 8 mois minimum dans l’année.
    • Les travaux doivent être réalisés dans les 2 ans.

MaPrimeRénov’ Sérénité

MaPrimeRénov Sérénité » est une aide financière spécialement conçue pour les foyers modestes et très modestes afin de lutter contre la précarité énergétique et de favoriser des rénovations performantes.

Auparavant connue sous le nom de « Habiter Mieux Sérénité », cette aide a été regroupée avec d’autres dispositifs d’amélioration de l’habitat pour offrir une expérience utilisateur simplifiée.

Ainsi, le montant de la prime varie en fonction de vos revenus et peut atteindre jusqu’à 50% du coût total des travaux, avec un plafond fixé à 30 000 €. Il est important de souligner que ce plafond a été doublé par rapport à l’année précédente, ce qui rend cette aide encore plus avantageuse.

Les conditions d’éligibilité

Pour être éligible à cette offre, vous devez : 

    • Être propriétaire depuis 15 ans minimum de votre habitation.
    • Les travaux doivent provoquer un gain energétique de minimum +35%.
    • Un professionnel RGE doit faire l’installation.
    • Pour en savoir plus sur le montant de vos plafonds de ressources, rendez vous sur ce site.


En résumé, grâce à quelques subventions et à des démarches simplifiées, l’État encourage selon nous de manière limitée la transition vers une énergie propre et renouvelable. Sur les panneaux photovoltaïques les plus demandées et installées, il n’y a pas grand chose. Toutefois,  n’hésitez pas à vous renseigner davantage sur les modalités des aides au niveau local et à envisager l’installation de panneaux solaires pour bénéficier de leurs nombreux bénéfices

En conclusion, retenez que même sans aides, si vous achetez du bon matériel à des vrais et bons prix, cela restera toujours le plus rentable pour vous car certains professionnels ont tendance à gonfler leur prix et leur marge compte tenu des aides.. Et si vous installez vous même, cela sera très économique et le plus rentable avec un retour sur investissement garanti de 4 à 8 ans au maximum.